On est chez nous, avec toi...

" Ho le bouchon muqueux est parti, je suis heureuse, la joie revient, l'espoir revient, vite vite le ballon après avoir bu une petite tisane de framboisier et de sauge, allez je tourne, je tourne sur mon ballon, je veux te faire de la place...... oui nous sommes à j-1 avant une entrée à l'hôpital pour un déclenchement ( termes+2 deux semaines).......
Tu es notre deuxième fille et notre projet est de t'accueillir dans le plus grand respect de ma personne, de nos envies, de toi, de ta soeur, de notre couple et dans notre intimité familiale. Pour cela nous choisissons d'être accompagné par les sages femmes de Zwanger In Brussels.
Nous savons ton papa et moi que mon corps et toi allez faire un travail merveilleux le jour de l'accouchement et qu'un regard bienveillant, une écoute aimante des sages femmes sera un plus pour ce projet qui est le nôtre, un accouchement à la maison comme pour ta soeur.
Quand j'entends autour de moi les autres parler du moment de leur accouchement, de leurs ressentis , de leurs sensations, je me sens tellement différente et un peu mal à l'aise d'en parler tellement je n'ai pas vécu l'accouchement de la même manière.

En effet, ce 02 septembre, je suis dans une extrême joie de ressentir ces contractions qui vont me faire parvenir à toi, chaque vague me rapproche de toi, je te sens tellement présente, on fait ça ensemble. La respiration, l'hypnonaissance, les petits sons vu au chant prénatal m'aident à rentrer dans une symbiose parfaite avec mon corps , quand la vague est là, je fais tout pour t'accueillir et la laisser repartir. Le bain et l'eau chaude seront mes grands alliés ces moments là.
Quand vient le temps des sages femmes, elles sont là mais discrètes, je me suis jamais sentie aussi proche de ton papa que dans ses moments là, il est serein, il a confiance en nous, il est là pour moi , et nous voyons que nous progressons, nous nous sourions après chaque vague , tellement la joie est immense de savoir que tu travailles à arriver.
En aucun moment , je peux parler de douleur,je dirais plutôt que c'est intense par certains moments mais pas douloureux, je te le jure.
La tête appuie sur mon corps, petite angoisse, je perds un peu le contrôle de ce qui se passe, mais là, les sages femmes sont là, rassurante, confiante, douce, et m'expliquent , m'aident à retrouver ma confiance, cherche avec moi une meilleure position, un autre endroit de la maison. L'angoisse sera brève. Voilà, je peux repartir dans ma bulle, oui car aujourd'hui c'est surtout nous deux qui formons la plus belle des équipes, on avance mon corps et toi ensembles. La tête est presque là, je n'ai pas mal, ça brule ou pique, je sens que ça s'ouvre mais ce n'est pas douloureux, tu pousses , j essaie de saisir les bons moments pour t'aider dans ta descente,( pas toujours facile d'ailleurs de savoir quand, mais là les sages femmes sont là pour m'aider sans casser ma bulle, je ne les entends d'ailleurs qu'au loin,) ma tête est enfouie dans mon oreiller avec mes odeurs familières, je suis dans ma chambre, et tu es là, je t'entends.......
Tu viens sur moi et grimpe déjà pour te nourrir ,quelle immense victoire de t'accueillir dans notre nid avec plainitude, on pleure ( papa pleure beaucoup) et nous profitons du moment présent tous les 3, tu es belle. Nous avons rien à faire, juste profitez de ces premiers moments à trois , les sages femmes s'occupent du reste, toujours aussi discrètement ,s'en qu'on s'en aperçoive.

On est chez nous, avec toi.
Merci pour ce cadeau de la vie, pour cette victoire de femme et pour ces moments intenses qui me resteront graver positivement à vie. Que ça soit moi ou ton papa, ce jour là fut remplie d'émotions, de moments intenses, nous avons créé une bulle où plus rien ne comptait à par nous 3, où le temps s'est arrêté et cela à l'aide de personnes de confiance qui était là, discretes mais là pour nous.
Je peux dire que j'ai eu une chance extraordinaire d'avoir un bel accouchement, comme on le souhaitait, avec douceur, respect et joie. "